théâtre

Le quatrième mur

Adapté du roman de Sorj Chalandon
Compagnie du Théâtre des Asphodèles

— Vendredi 4 mars à 20h30

« Tu vas monter Antigone… Tes personnages t’attendent, ils sont prêts »

 

Samuel a une idée aussi belle qu’utopique : monter Antigone d’Anouilh à Beyrouth, dans un Liban déchiré par la guerre et rassembler, le temps d’une trêve poétique, des comédiens issus de chaque camp de ce conflit politique et religieux. C’est Georges, un jeune metteur en scène français, qui par amitié pour Samuel ira réaliser ce projet fou. Il se retrouve alors au cœur d’un conflit qui le dépasse. Il se dit politiquement engagé, son poing devient une main ouverte à l’autre.

 

Adaptation du célèbre roman de Sorj Chalandon, Le Quatrième Mur est un spectacle à la croisée des disciplines urbaines. Les comédiens puisent dans les techniques propres au human beatbox et à la danse hip hop, donnant à la pièce une dynamique très contemporaine.

 

« Un auteur a toujours un pincement au cœur au moment de l’adaptation de son texte. Et ce fut le vertige. Voici les mots sortis du silence de ma tête, mes personnages, les voilà sur scène vivants. Mes personnages indociles, leurs rêves, leurs certitudes, leur chagrin. J’ai reconnu chacun d’entre eux. Merci. » Sorj Chalandon

 

LU DANS LA PRESSE :

 

« Dans la salle, des larmes éloquentes, fruit d’une émotion authentique, témoignent d’un théâtre vital qui, faisant fondre les cœurs, paradoxalement rend fort. » Vaucluse Matin

 

« Une mise en scène très actuelle, chorégraphiée, elliptique et sensible. On est touché au cœur. » La Provence

 

BORD PLATEAU à l’issue de la représentation avec l’équipe artistique.

Salle Michel bouquet

Durée 1h20
Dès 12 ans

Plein tarif 20€
Tarif réduit 14€
Abonné 15€
Abonné réduit 12€

Réserver

Mise en scène Luca Franceschi. Avec Samuel Camus, Marie Coutance, Lysiane Clément, Yannick «YAO» Louis, Nicolas Moisy, Alexandra Nicolaïdis. Technique Antoine Fouqueau. Composition Human Beatbox Nicolas «TIKO» Giemza. Chorégraphie Fanny Riou. Décors Thierry Auzer et Vincent Guillermin. Costumes Laurence Oudry. Photos Michel Cavalca