théâtre, musique, jeune public

Sacré printemps !

Concert théâtral
Texte et mise en scène Nathalie Fillion – Cie Théâtre du Baldaquin

— Dimanche 31 janvier 2016

«J’entrevois soudain le spectacle d’un grand rite sacral païen : les vieux sages, assis en cercle, observant une jeune fille qu’ils sacrifient pour amadouer les dieux du printemps, et qui doit danser jusqu’à la mort.» Igor Stravinsky

 

Chaos ! Vacarme ! Dégel ! Débâcle… Le Sacre du printemps provoqua un scandale plus que mémorable lors de sa création par les ballets russes en 1913 au Théâtre des Champs-Élysées.

 

Jouer Le Sacre du printemps au piano à quatre mains est en soi un sacré défi : celui de réduire à un seul instrument une œuvre superlative qui cristallise la toute-puissance de l’orchestre.Les deux pianistes nous livrent ainsi une véritable performance, enchevêtrant leur bras sur le clavier pour en tirer des sons inédits : frottement des cordes, percussions, vibrations,résonances…

Aussi, pour que le printemps soit complet dans son récit et son organicité, la puissance du féminin est magnifiée par une jeune chanteuse. Femme orchestre ou grande prêtresse, elle distille l’histoire de la création de cette œuvre si particulière tout en nous plongeant, avec seulement un peu d’eau, une fleur ou une poignée de terre, dans la sensation, la brutalité et la force du violent printemps russe de Stravinsky « qui semble naître en une heure et fait croire au craquement de la terre entière » …

 

Ce projet est né d’une commande de Radio France, dans le cadre d’un cycle de concerts jeune public. Tout naturellement, nous est venue l’envie d’inscrire cette œuvre magistrale, puissante et ici, si légère dans sa forme, dans notre saison de musique de chambre à l’Orangerie.

Dimanche 31 janvier 2016 – 11h, 17h

L’Orangerie
Durée – 1h
Dès 7 ans

Plein tarif – 20 €
Abonné – 15 €
Réduit – 12 €



Pianistes Jean-Sébastien Dureau et Vincent Planès

Récitante Estelle Meyer

##sep##

Prod Théâtre du Baldaquin.

Remerciements Théâtre Le Préau, Centre Dramatique Régional de Vire, Basse Normandie.