danse

passionnément

Compagnie Betula Lenta
Maxence Rey

— représentations annulées

PASSIONNÉMENT est une déclaration d’amour vertigineuse, tendre et incisive, dans le désir suprême de dire Je t’aime passionnément à l’humanité, à la vie, à l’autre, à l’inconnu, à vous, à nous.

 

La pièce donne corps, voix, musique au fantastique texte Passionnément du poète d’origine roumaine Ghérasim Luca. Ce texte est un endroit de perdition totale et de jouissance absolue. Il est abyssal, d’une vigueur folle, partant de la sonorité « PA » pour accumuler, entremêler, syllabes et bribes de mots. Seulement au terme de cet étourdissement de la langue, exulte, bouleversante, l’universelle déclaration à l’être aimé.

 

C’est en trio féminin en corps et en voix, avec un guitariste, que se trame la version scénique de PASSIONNÉMENT, par retenues, spasmes, échappées, reprises, canons, rebonds, jusqu’à la libération finale.

 

Ce texte offre à Maxence Rey le terrain de jeu idéal pour questionner la nécessité vitale de l’humain à aimer et être aimé, pour sonder le grand canyon de nos géographies intérieures et contradictions intimes, pour révéler encore et encore la métamorphose comme essence de l’être, la puissance et fragilité humaine.

 


 

Passionnément Chorus – Extension

Création chorégraphique participative pour l’espace public avec trente adultes amateurs.

 

Dans le désir suprême de dire Je t’aime passionnément à l’humanité, Maxence Rey, danseuse et chorégraphe de la compagnie Betula Lenta, crée l’aventure collective PASSIONNEMENT CHORUS en formant un chœur en corps et en voix de trente amateurs, femmes et hommes adultes de tous âges, dans le partage d’une tendre et incisive déclaration d’amour collective pour l’espace public. Exploratrice d’un corps sensible et habité, Maxence Rey aborde les corps comme espaces de l’imaginaire, supports de métamorphoses, d’étrangeté et de poésie.

 

Dans PASSIONNEMENT CHORUS, le lien à la danse est inhérent, il n’y a pas de techniques
dansées ou vocales préétablies mais un rapport profond à la présence, à l’engagement, au
mouvement et à la singularité de chacun des participants.

 

Une restitution sera proposée à Cachan dans l’espace public au mois de juin. Les ateliers
et répétitions auront lieu sur des week-ends de janvier à mai (plus de détail à la rentrée. Création du groupe des participants en partenariat avec l’ECAM du Kremlin-Bicêtre).

 

Vous souhaitez rejoindre cette belle aventure ? Une présentation par Maxence Rey aura lieu prochainement. Date à venir, début 2021.

Informations et réservations auprès de Zoé Picard-Delahodde :
z.picard@theatrejacquescarat.fr
01 49 69 60 03

 

Salle Claude Charasse

Durée 1h00
Dès 12 ans

Plein tarif 15€
Tarif réduit 12€
Abonné 12€
Abonné réduit 10€

Réserver

Conception, Chorégraphie Maxence Rey. Texte d’après Passionnément de Ghérasim Luca in Le Chant de la carpe, éditions José Corti. Interprètes : Marie-Lise Naud, Maxence Rey, Carlotta Sagna. Composition musicale et interprétation guitare électrique live Nicolas Losson. Création lumière Cyril Leclerc. Régie son Hervé Le Dorlot. Costumes  Sophie Hampe. Regard extérieur : Corinne Taraud. Développement, production, diffusion Amelia Serrano. Photos : Delphine Micheli

 

Production : association Betula Lenta. Coproduction : Théâtre Jacques Carat - Cachan, Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, La Briqueterie - CDCN du Val-de-Marne,  Le Théâtre – Scène nationale de Mâcon.  Soutiens : Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine, DRAC Île-de-France au titre de l’aide au projet, conseil départemental du Val-de-Marne, Mécénat de la Caisse des Dépôts, Adami au titre de l'aide à la création et aide à la captation, Région Île-de-France au titre de l’aide à la création Avec le soutien pour le prêt de studio : La Manufacture CDCN – La Rochelle - résidence de recherche, Conservatoire de musique et danse de Saint-Denis, Nouveau Théâtre de Montreuil - centre dramatique national. La compagnie Betula Lenta est en résidence 2018-2019, 2019-2020, 2020-2021 au Théâtre Jacques Carat de Cachan avec le soutien de la DRAC Île-de-France. Elle est soutenue pour l’ensemble de ses activités par le Conseil départemental du Val-de-Marne.