théâtre

N’essuie jamais de larmes sans gants

Collectif 18.3 – D’après le roman de Jonas Gardell

— jeudi 9 février 20h

Adaptation théâtrale du phénoménal roman de Jonas Gardell, N’essuie jamais de larmes sans gants est une chronique aussi bouleversante que nécessaire sur « les années sida » à travers le prisme d’une histoire d’amour fulgurante. Stockholm, 1982. Rasmus et Benjamin vivent une belle histoire d’amour. Autour d’eux gravite une bande d’amis qui tous, rejetés par leurs familles, se sont choisis comme fratrie. Une famille choisie flamboyante, sans jugement ni tabou. Mais à l’aube des années 80, un mal gronde que personne ne connaît encore : le sida.

 

N’essuie jamais de larmes sans gants (message intimé au personnel soignant les victimes du Sida) est un récit émouvant qui mêle l’intime et le social. Derrière l’histoire d’amour, d’amitié et d’émancipation de ces hommes se cache celle de la maltraitance, de l’abandon familial et médiatique d’une génération sacrifiée.

 

Spectacle choral aux personnages attachants, ce chef d’œuvre fait entendre un extraordinaire témoignage de vie, une lutte pour la tolérance ; contre l’oubli.

Salle Michel Bouquet

Durée 2h15 | Dès 15 ans

Plein tarif 22€
Tarif réduit 17€
Tarif jeune 14€
Billet famille duo 29€

Réserver

Avec : Elsa Bosc, Laurent Bellambe, Victor Hanna, Régis Laroche, Julie Laufenbüchler, Hervé Legeay, Jean-Frédéric Lemoues, Florian Pâque, Simon Dartois, Hugues Jourdain, Pascal Vannson. Mise en scène : Laurent Bellambe. Collaboration artistique : Julie Laufenbüchler. Musique : Hervé Legeay. Costumes : Camille Vallat. Création masque :
Catherine Lourioux. Création vidéo : Victor Hanna. Chorégraphie : Lilou Magali Robert.
Création lumières : Thomas Cottereau. Régie lumières & régie générale : Pierre Guillerme.
Régie son & vidéo : Pierre-Jean Lebassacq. Assistante à la mise en scène : Yaël Elhadad. Stagiaire costumes : Léa Derivet. Photos Christophe Raymond de Lage