théâtre

Et c’est un sentiment qu’il faut déjà que nous combattions je crois

Ecriture collective dirigée par David Farjon
Compagnie Légendes urbaines

— Jeudi 24 mars 20h30

le spectacle démonte le mythe d’une certaine vision de la banlieue portée par les médias.

Depuis les échauffourées des Minguettes à Vénissieux en 1981 jusqu’aux événements “émeutes” parties de Clichy-sous-Bois en 2005, les récits télévisuels consacrés aux périphéries urbaines ont peu à peu forgé un véritable mythe social, culturel et économique, encore vivace aujourd’hui : la banlieue renfermerait tous les maux de notre société. Depuis près de quarante ans, journaux télévisés et reportages façonnent
ainsi nos représentations.

 

La Compagnie Légendes Urbaines, en résidence sur le Territoire Grand-Orly Seine Bièvre, met en scène cette fabrique de l’information avec un dispositif technique astucieux. Sur le
plateau, trois caméras, une régie, une salle de rédaction. Les comédiens sont ici journalistes, régisseurs, monteurs. Ils filment en direct, créent des images et donc du sens.
Que nous dit ce reportage ? Qui l’a commandé ? Qui l’a réalisé ? Où est la vérité ? Où est la
manipulation ? Le spectacle démonte avec malice les clichés véhiculés par les médias.

 

« Le résultat est non seulement passionnant car extrêmement documenté et éclairant mais
il vient nous toucher et nous bousculer en profondeur en replaçant l’humain au cœur
même de sa recherche, ce qui en fait toute la moelle. » Théâtre(s)

 

« Une mise en scène travaillée et dynamique (…) les acteurs plongent le spectateur au
cœur de la salle de rédaction d’une télévision nationale. » La Croix

SALLE MICHEL BOUQUET

DURÉE 1H40 | DÈS 13 ANS

Plein tarif 20€
Tarif réduit 14€
Abonné 15€
Abonné réduit 12€

Réserver

Mise en scène David Farjon. Assistant à la mise en scène Sylvain Fontimpe. Scénographie Léa Gadbois-Lamer. Lumière Laurence Magnée. Dispositif technique Jérémie Gaston-Raoul. Régie lumière Viviane Descreux. Avec Samuel Cahu, Magali Chovet, David Farjon, Sylvain Fontimpe, Ydire Saïdi, Paule Schwoerer.